RSS
RSS

Test of Kyalister (bis)

Ancien forum d'Adamovitch's Manor FERME !
Nouveau forum de test pour Alister et Kya !
 

Raskolnikov Adamovitch

 :: Fiches des déchus Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 23 Fév - 18:55










Raskolnikov Adamovitch
« Pas d'inquiétude ! Je maitrise parfaitement la situation !... En théorie. »


© Feat : Waver Velvet - Fate/Zero
Nom ; Adamovitch
Prénom ; Raskolnikov
Surnoms ; Usuellement par la famille; Rodia ou Rodenka sinon, dans son dos, "La Catastrophe" ou bien le "Fléau".
Âge ; 15 ans.
Date de naissance ; 23 Janvier, 1896
Sexe ; Assurément masculin.
Origines ; Russe et seulement russe.
Groupe ; Les Adamovitch
Rang ; Résident du manoir
Orientation sexuelle ; Indécis en affirmant qu'il s'en passerait bien. Néanmoins, tend à préférer les femmes.
Race ; Cétacé-Orque (Épaulard)-Gros gabarit


Caractère
Spontané, Agressif, Pleurnichard, Créatif, Fidèle
♛ Your Psychology
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.

A la période de l'entre-deux et, à son sens, aux portes de l'âge adulte, Raskolnikov se soucie l'image qu'il renvoie. Essayant de montrer au monde une figure d'homme respectable et cultivé alors que son comportement se trouve fébrile de maladresse. Malgré lui, le garçon se cherche encore.
Le cétacé possède le désir de bien faire et l'acharnement nécessaire pour s'y plier, cultivés de sa fierté débordante. Ainsi, l'Adamovitch se désigne de nombreux buts alors que ceux-ci ne sont pas forcément à sa portée, il ne s'en soucie pas. Conscient de l'honneur d'appartenir à sa famille, Rodia se pavane, affichant ses couleurs avec une condescendance et des airs de donneur de leçon proche de l'insupportable. En dépit de sa constitution physique encore bien trop loin de l'homme adulte, il a travaillé son intellect, dévorant nombres de livres et étudiant jusqu'à plus soif. Le garçon ne veut pas manquer de conversation parmi les adultes ou se sentir perdu dans celles-ci, ainsi, il s'est intéressé très tôt à la politique, aux sciences et aux arts, avec un attrait particulier pour ces deux derniers. Curieux de nature, Raskolnikov veut toujours en savoir plus dans un appétit de connaissances intarissable, avec la chance, qui plus est, de posséder une excellente mémoire. Dans son désir de paraître mûr, Rodia se plait à user et abuser de termes complexes et d'un langage soutenu lorsqu'il s'exprime. Il réfute les jeux et frivolités qu'il considère "enfantines", soutenant les gains résultants d'un travail acharné constant, par amour du dur labeur. D'un autre côté, le garçon se plie à garder autant que possible des airs calmes et sérieux visant à prouver sa maturité.

Seulement voilà, Raskolikov est tout sauf mature. C'est de cette manière que ce qui semblait être le portrait prometteur d'un jeune homme plein d'avenir vole en éclats en toute désillusion. Certes, Rodia est un travailleur compétent, il possède aussi assurément de bonnes intentions avec une ferveur débordante. Malheureusement, le garçon n'a pas encore acquis les bienfaits de la maitrise de soi ni l'expérience nécessaire pour affirmer une sagesse naissante d'adulte. Si Raskolnikov est détenteur d'une grande énergie, il n'est aucunement capable de la contenir. Ainsi, il en faut peu pour faire éclater son soit-disant "calme" parfaitement factice. Lorsque la curiosité le ronge, ses questions et réflexions fusent d'elles-même ainsi que sa hargne vis-à-vis de paroles qui le touchent, ne sachant pas plus mettre sa fierté de côté. Rodia tique au moindre mot, de sang-chaud et le moindre comportement un tant soit peu offensif à son égard suffit à lui faire montrer les dents et mordre. L'Adamovitch a les émotions à fleur de peau et y succombe avec une facilité alarmante, se laissant aisément submerger par celles-ci provoquant très vite chez lui un sentiment de panique dérangeante et honteuse. Ce à quoi le garçon répond par un comportement agressif. Parfaitement incompétent en situation de déséquilibre, Raskolnikov ne possède pas la capacité de songer à ce qu'il fait, à la manière d'un enfant ne connaissant pas d'autre manière de se relever et faire entendre raison. De ce fait, il n'est pas rare que le cétacé se couvre de ridicule, niant alors farouchement toutes les réflexions à ce sujet qui pourront porter atteinte à sa fierté et son intégrité, même s'il terminera les larmes aux yeux.

Puisqu'il faut le dire, si le jeune homme sait lever la voix, et fort, ses yeux possèdent la fâcheuse manie de s'embuer à la moindre contrariété, ce qui arrive donc assez fréquemment. Fait qui tend à accentuer sa hargne, comme si se montrer colérique permettait de faire oublier les quelques malheureuses larmes échappées dans le débordement d'émotion. Alors, le tout s'assemblant, au lieu de se montrer adulte, Raskolnikov donne l'air d'un enfant caractériel qui se surestime largement. De plus, malgré le fait qu'il se sente détenteur d'une certaine puissance, il reste un garçon terriblement malléable. Effectivement, entre sa curiosité et la dévotion fidèle dont il est capable pour bien se faire voir, il est du genre à se faire manipuler, précisions le, principalement par des membres de sa propre famille ou bien parfois, des personnes influentes pour peu qu'elles soient capables d'user des bonnes paroles. Néanmoins, après avoir réalisé la tromperie, Rodia sait faire preuve d'un minimum de méfiance, même si ce n'est pas constamment suffisant pour éviter de se faire piéger une seconde fois. Faire partie de la famille Adamovitch est à la fois une force mais aussi sa faiblesse. S'il est conscient de faire partie d'une classe privilégiée, sa fidélité aveugle envers la famille peut s'apparenter à une tare. Pour le bien de celle-ci, il est capable de se transformer en véritable pantin et s'il montre une terrible jalousie envers des hommes plus forts et influents que lui, c'est différent lorsqu'il s'agit de personnes qui lui sont affiliés. Raskolnikov présente même une grande admiration envers les membres dirigeants et héritiers de la famille qu'il se sent naturellement obligé de veiller et observer, comme en orbite autour d'eux. Une sorte d'instinct de protection irrésistible, bien qu'il ne soit pas la personne la mieux placée pour cela. De cette manière, toute méfiance dont il serait capable envers quelqu'un disparait vis-à-vis d'un autre Adamovitch.

Par ailleurs, son esprit le porte vers d'autres intérêts et pour cette raison, il ne peut se montrer constamment suspicieux. Lorsque le jeune Rodenka ne s'occupe de son paraître de jeune adulte de la famille, il se tourne tout entier à sa passion; celle de l'image. Raskolnikov se trouve en effet très renseigné au sujet, tout d'abord, de la photographie mais aussi à propos des dernières machines cinématographiques, lui-même détenteur d'une sacrée collection de ces appareils. Appareils, pour la plupart, bricolés par ses soins. Il peut être surprenant de découvrir chez ce garçon qui semble si maladroit, une grande habilité technique et créative, capable de se débrouiller à partir de simples pièces détachées. Il se plait dans le même temps à expérimenter certains mécanismes même si la plupart du temps, cela se termine par une pellicule qui brûle ou des rouages qui éclatent. Cette passion le pousse à passer de longues journées et même des nuits entières à travailler sur ses machines, enfermé dans ses appartement. Cependant, Raskolnikov n'est pas un solitaire pour autant et se trouve toujours excité à l'idée de partager ses trouvailles dont il se pâme de fierté.

Tandis que Rodia fait preuve d'une certaine sociabilité, il est du genre à tout de même garder certaines distances. N'étant pas une personne tactile, le garçon déteste par dessus-tout sentir son espace vital envahit par autrui. Il apprécie la compagnie des gens "à un pas trois-quarts", pas plus proche. L'intrusion le met en alerte face à ce qu'il considère comme privé, d'une stricte pudeur. L'indécence d'autres personnes provoquent aussi chez lui un grand malaise. D'une certaine manière, le cétacé se trouve facilement choqué ou bien outré. Territorial et attaché à ses habitudes, Raskolnikov ne supporte pas se sentir bousculé et/ou acculé. Même dans un lieu qu'il connait, la sensation de captivité tend à le rendre particulièrement nerveux et d'autant plus agressif. La seule manière qu'il connait pour essayer de se calmer un tant soit peu étant de se plonger à corps perdu dans ses travaux.


♛ Your Physical
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.

Raskolnikov n'est pas le genre à impressionner par un physique imposant. N'ayant pas encore été sujet à la poussée de croissance de l'adolescence, le cétacé présente une corpulence en demi-teinte. On pourrait le qualifier de frêle, se dressant à un modeste mètre cinquante-neuf pour un poids plume et ce, malgré sa propension à manger beaucoup, surtout de la viande rouge et du poisson. Les mauvaises langues siffleront que s'il n'a pas encore poussé, c'est parce qu'il boude les légumes depuis son plus jeune âge. Néanmoins, Rodia a déjà commencé à perdre les rondeurs de l'enfance -à l'exception de ses joues- et montre un physique pour le moins anguleux, tout en os. D'un autre côté, ce ne sont pas ses bouquineries qui auront comblé le très visible manque au niveau musculaire. Taillé en brindille le garçon pourrait donner une sensation de faiblesse cependant, il se tient droit, peut-être un peu trop, la tête haute et campé solidement sur ses jambes. Sa démarche et sa gestuelle sont cadencées, millimétrées avec une certaine précision. Par ailleurs, s'il ne possède pas une haute stature ses mains, elles, auront déjà bien grandies. Rodia peut offrir une certaine notion de déséquilibre avec ses mains qui semblent trop grandes par rapport au reste de son corps. Une patte fine aux longs doigts "de pianiste" bien qu'il ne pratique d'aucun instrument de musique que ce soit. Le garçon ne se trouverait pareillement d'aucune aide en chant pour un concert. Effectivement, sa voix en pleine mue possède des tons changeant, généralement plutôt graves tout en ayant la fâcheuse tendance à grimper dans les aigus lorsqu'il s'énerve ou sous la surprise.  

Sa peau naturellement blanche tend vers la pâleur à force de s'enfermer dans le noir pendant de longues périodes. Une peau d'ailleurs sensiblement extensible riront les dames qui s'amusent à tirer ses joues avec leurs ongles longs. Joues ridiculement rondes qu'il se trouve à gonfler lorsqu'il est vexé, offrant une sensation juvénile qu'il n'assume pas le moins du monde. Expressif au possible, le visage de Raskolnikov ne cache aucune de ses pensées faisant de lui un piètre menteur. Néanmoins le jeune homme se munit usuellement d'un visage plutôt fermé, sérieux, les sourcils froncés avec résignation sur ses yeux d'un vert plutôt sombre et ses lèvres pâles pincées. Vient ensuite la question de son désastre capillaire. Pourtant, ses cheveux ne sont pas foncièrement moches, noirs, raides comme la justice mais doux et assez souples. Seulement voilà, Raskolnikov arbore une coupe qui ne le met pas du tout en valeur. D'un certain côté, alors qu'il porte un soin fastidieux à ses tenues; les chaussures cirées, boutonnant strictement son veston et sa chemise jusqu'au col, la cravate serrée sur sa gorge à l'étrangler ... il ne se soucie pas du tout de ses cheveux qu'il oublie perpétuellement de couper. Sa masse capillaire ressemble alors à une sorte de carré court au niveau du menton, avec une raie au milieu à défaut d'avoir ce qui fut autrefois une frange mais qui aura trop poussé et que, plutôt que de l'entretenir, Raskolnikov aura placé les mèches les plus dérangeantes derrière ses oreilles.

Soyons sincère, Radion n'est pas un beau garçon. Il se sent qu'il pourrait être capable de tenir un certain charme mais, il ne s'y intéresse tellement pas que cela pourrait s'oublier. Si le cétacé se plait dans sa culture et sa naissance, il n'a jamais eu la prétention d'être beau. Qui sait, peut-être que cela viendra avec la fin de l'adolescence.
♛ Your Story
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.

Vladimir Adamovitch, frère cadet de Viktor Adamovitch, était sorti d'une première union infructueuse. Prenant de l'âge, il devenait important de se remarier pour donner descendance. Son salut apparu sous la forme de sa propre nièce, fille d'un autre de ses frères. Elle portait le nom de Sofia. S'il n'y eut de réel d'amour dans cette union, nulle doute que les deux époux se portèrent un profond respect mutuel. La différence d'âge significative ne semblait pas empêcher le couple de fonctionner et, plusieurs années plus tard, naquit finalement un garçon. Il est difficile de savoir s'ils l'appelèrent Raskolnikov par gout ou parce qu'ils manquaient d'inspiration et que l'un des deux conjoint avait lu "Crime et Châtiment" récemment. Néanmoins, ils s'accordèrent à propos de plusieurs surnoms usuels que les autres membres se pressèrent d'utiliser aussi, ceux-ci plus courts ou faciles que le véritable prénom du garçon.

Rodenka ne porte que des souvenirs trop flous des premières années de sa vie, alors que lui et ses parents vivaient encore au manoir familial, pour ne pas dire qu'il ne se souvient de rien. Ils quittèrent le lieu de vie Adamovitch alors qu'il était encore bien jeune, vers ses cinq ans. Vladimir Adamovitch était en charge de maintenir certains liens avec d'autres grandes familles importantes de Thérianthropes dans d'autres pays et notamment en Allemagne, France et Angleterre le tout, sous couvert de journalisme. Le paternel travailla notamment pour plusieurs gros journaux européens. C'est tout naturellement que sa compagne et son enfant le suivirent au gré de ses déplacements. Par la suite, ce n'est qu'en de rares occasions qu'ils revinrent au Manoir Adamovitch, toujours pour de courts séjours en raison de réunions familiales. Rodia n'était pas un enfant facile. Agité et bruyant, il était habité d'une énergie et d'une agressivité difficiles à réprimer. Par trop de fois il revint, couverts de bleus et coupures, d'altercations avec d'autres enfants, parfois même plus grands que lui. Il ne craignait pas de se battre face à plus fort et il en fallait peu pour qu'il donne des poings et ce, malgré les punitions et réprimandes. Néanmoins, il découvrit très tôt le gout des études et celles-ci permirent de canaliser un temps soit peu son tempérament agressif qui s'estompa sensiblement tandis qu'il grandissait. Les périodes les plus difficiles restaient celles de leurs courts séjours au manoir familial. Raskolnikov était pourtant heureux de revoir les membres de sa famille, cependant, il s'était aisément habitué à vivre dans des lieux ouverts et le microcosme de la maison Adamovitch le rendait particulièrement nerveux. De plus, il était sujet à des remarques de certains enfants de son âge comme quoi il était élevé "parmi les singes" et que pour s'intéresser à leurs affaires plus qu'à la hiérarchie thérianthrope, il était définitivement étrange.

Effectivement, s'il avait instruit de ce qu'il devait principalement savoir en tant que cétacé, ses parents lui laissèrent pourtant une énorme liberté, sans l'étouffer, pour ne pas qu'il se trouve perdu dans la société des hommes-singes dans laquelle il devait évoluer la majeure partie de son existence. Ainsi, ses connaissances de la société des thérianthropes tenait plus de la théorie que de la pratique, à la manière d'une langue que l'on apprend parce qu'il le faut mais qu'au final, on use jamais réellement. Et, tandis que les années passaient, son esprit se tournait vers sa passion, proche de l'obsession, de l'image et des machines cinématographiques. Sous l'influence de ces jouets optique que sa mère faisait tourner devant ses yeux brillants d'admiration dans son enfance ou bien des films qu'il avait pu découvrir et voir avec son père lorsqu'il vivait en France. Très tôt, il se plongea dans des ouvrages complexe de sciences au sujet de l'optique et la lumière ainsi que sur les traités des inventeurs de ces fabuleuses machineries visuelles. Le jeune Rodenka montrait une très vive intelligence et ses géniteurs soupiraient d'avoir un fils à la fois si doué et en même temps d'une si stupide inconséquence. Ils restaient néanmoins fiers de ce qu'il pouvait produire grâce à ses facultés et l'encourageaient dans ses études.

Jusqu'à un certain point.
Grandissant, alors que les années s'écoulaient, ce qui ne semblait être à l'origine qu'une activité ludique permettant de développer l'intellect de Raskolnikov envahit progressivement son existence jusqu'à repousser trop loin de son esprit ses devoirs en tant que membre de la famille Adamovitch. Vladimir et Sofia commencèrent à s'inquiéter de sa curiosité scientifique et de sa passion croissante tandis qu'il ne démontrait toujours aucun intérêt à l'idée de devoir donner descendance, et ce, malgré qu'il touchait à l'adolescence et se rapprochait progressivement de l'âge adulte. C'est en le pressant pour comprendre ce qui n'allait pas que le bilan désastreux tomba. Les parents reconnurent avec honte que Rodia manquait de nombreuses choses à son éducation de thérianthrope. Par exemple, le garçon s'était montré d'une très rapide habileté à contrôler son aura pour ne pas la dévoiler. Cela aurait pu être commode si son talent n'avait posé le problème opposé. En effet, évoluant parmi les hommes-singes, Raskolnikov n'avait jamais eu besoin et donc aucune idée de la manière de relâcher son aura tout juste pour asseoir son autorité face à d'autres gabarits. Pire encore, le garçon savait si bien brider son aura que celle-ci se trouvait à la limite d'être camouflée et quand il s'essayait à la relâcher, son aura éclatait complètement, occasionnant certains incidents aux dégâts matériels notables. D'un extrême à un autre, Rodia n'avait en réalité aucune réelle maitrise mesurée.

Voyant que leur enfant ne parviendrait pas à rattraper son retard seul ils songèrent qu'il vaudrait mieux qu'il soit plongé de manière constante dans la société des thérianthropes et qu'il fallait de plus lui poser un certain ultimatum pour l'encourager à s'intéresser à ses devoirs d'Adamovitch au plus vite. Vladimir intima que si Raskolnikov ne parvenait pas à trouver de partenaire pour assurer la descendance, il faudrait alors à user de vers de grossesse, une seconde et dernière alternative qui fit frémir le jeune Rodenka. De cette manière, il fut confié aux bons soins du reste de la famille au Manoir Adamovitch bien qu'il réussit à parlementer pour pouvoir continuer ses recherches même là-bas. Cette fois-ci, il ne pourrait pas en sortir aussi facilement.
Rodia allait avoir besoin de beaucoup étudier. Beaucoup.
♛ Behind Your Character
BE OR NOT TO BE, THAT IS THE QUESTION.


Quel est ton p'tit pseudo ? Ehuuu, sincèrement, ce que vous voulez.
Quel âge as-tu ? 20 ans
Comment nous as-tu trouvé ? De partenariat en partenariat.
Changerais-tu quelque chose ? Heuuuu ...
Quel est le code du règlement ? Validay !
Là tout de suite plutôt fraise ou banane ? Banane.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Fév - 19:17
Welcome o/ Ça faisait longtemps qu'on avait pas eu d'Adamovitch x)
Mais ayez plus d'originalité que de prendre un orque quand même ToT *a déjà vu passer quatre orque sur le forum* Il y a tellement de race de cétacés qui peuvent être sympa, pourquoi FORCÉMENT UN ORQUE !? >< Les marsouins c'est cool aussi ! /PAN/ Bon, comme les autres orques ne sont jamais resté très longtemps on ne t'empêchera pas d'en faire un, mais c'est vrai que ça devient redondant de voir les potentiels Adamovitch s'inscrire et nous faire systématiquement des orques @_@

Bref, bonne chance pour la suite o/
Canidé
avatar

Race : Canidé - Chacal Doré
Orientation : Bisexuel
Conjoint : Pwah ! C'est quoi ce truc >.>
Dominance : Ambivalent, mais j'ai pas franchement l'occasion de dominer quelqu'un... (gros soumis sévèrement refoulé surtout)
Messages : 342
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Lever le cul à tout ceux qui passent ? Ah nan, faut pas confondre esclavagisme et prostitution.
Humeur : Chiante <3
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t40-toutes-ces-personnes-qui-m-entourent-et-que-je-reve-d-enerver http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t39-moi-et-ma-vie-de-chien-qui-ca-interesse

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Fév - 19:27
Merci et je suis sincèrement désolé d'avoir pris un orque. J'ai regardé dans la liste et je n'en ai pas vu donc je croyais que je pouvais me le permettre, et que j'ai choisi cet animal en fonction du caractère de mon personnage (il me semblait que ça collait bien...) . Néanmoins, si ça dérange, je peux toujours changer. Je suis vraiment désolé
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Fév - 19:38
Nan nan, comme je disais, les anciens Adamo' orque qu'on avait ne sont plus là, donc la bête n'est pas prise x) Cependant, c'est vrai que des orques on en a vu passer donc ce n'est pas vraiment très original et ça fini par être redondant, comme je le disais xD
Mais bon, tu peux le prendre ce n'est pas un soucis vu que comme tu l'as remarqué, il n'est pas (plus) prit^^ Et puis si ce n'est pas toi, ce sera un autre qui va encore le prendre donc bon xP Et puis en plus si il convient à ton caractère il n'y a pas de problème (combien de membre on voit s'inscrire en prenant certaines espèces alors que leur caractère est totalement à l'opposé de l'animal ToT)
Canidé
avatar

Race : Canidé - Chacal Doré
Orientation : Bisexuel
Conjoint : Pwah ! C'est quoi ce truc >.>
Dominance : Ambivalent, mais j'ai pas franchement l'occasion de dominer quelqu'un... (gros soumis sévèrement refoulé surtout)
Messages : 342
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Lever le cul à tout ceux qui passent ? Ah nan, faut pas confondre esclavagisme et prostitution.
Humeur : Chiante <3
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t40-toutes-ces-personnes-qui-m-entourent-et-que-je-reve-d-enerver http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t39-moi-et-ma-vie-de-chien-qui-ca-interesse

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Fév - 19:43
Voilà, tout est normalement terminé ! Je suis prêt à apporter des modifications si nécessaire ^^
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Fév - 20:13
C'est bon, tout est parfait ! Je valide o/


Tu es validé
Tu peux maintenant aller faire ta fiche de rps et ta fiche de liens pour que nous puissions te découvrir d'avantage et suivre ton personnage fraîchement validé dans ses folles aventures au manoir. Que tu sois un membre de la classe supérieure ou de la classe inférieure peut importe, mais nous te conseillons d'aller faire un tour vers les demande de propriétés pour que tu puisses posséder un domestique et des esclaves ou bien un maître. Pense également à faire ta demande d'appartement si tu es un Adamovitch ou un noble, en prenant garde à faire attention au lieu choisi pour ta résidence. Après tout cela, tu seras fin près à nous rejoindre en zone rpg. Et si tu faisais une petite demande de rp ?

Canidé
avatar

Race : Canidé - Chacal Doré
Orientation : Bisexuel
Conjoint : Pwah ! C'est quoi ce truc >.>
Dominance : Ambivalent, mais j'ai pas franchement l'occasion de dominer quelqu'un... (gros soumis sévèrement refoulé surtout)
Messages : 342
Propriété : + Maître : Dimitri Adamovitch
Emploi/loisirs : Lever le cul à tout ceux qui passent ? Ah nan, faut pas confondre esclavagisme et prostitution.
Humeur : Chiante <3
Voir le profil de l'utilisateur http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t40-toutes-ces-personnes-qui-m-entourent-et-que-je-reve-d-enerver http://adamovitch-manor.forumsgratuits.com/t39-moi-et-ma-vie-de-chien-qui-ca-interesse

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Fév - 20:21
Yeah ~ Merci bien, je vais me mettre à tout ça ^^
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test of Kyalister (bis) :: Fiches des déchus-